Oct.22

DynDNS/DynHost auto-update

Accéder à ses données depuis n’importe où, c’est un concept plutôt fun, non ? Par contre, accéder à des dizaines de To de données depuis n’importe où, ça devient un peu plus compliqué…

Il y a peu, il m’a été demandé par une grosse boîte de mettre en oeuvre ce concept, sur base de serveurs existants, tournants sous ubuntu, et présents dans les bureaux de l’entrprise en question.

Vu le volume de données, et le matériel dont disposait l’entreprise; à savoir serveurs samba redondants (cfr cet article), j’ai décidé d’utiliser ces machines directement depuis internet.

Tech&Dev

Jul.16

Serveurs Samba redondants

Il y a quelques semaines, la modernisation de l’infrastructure informatique d’une petite entreprise de 15 travailleurs, m’a été confiée.

Tous travaillaient au même poste et devaient, en permanence, partager des données au niveau local. Or, celles-ci étaient stockées sur les postes clients et les échanges se faisaient par clef usb… Bref, pas top tout ça !

Mon approche a été de centraliser toutes ces données sur un serveur de fichiers, accessibles par tous les clients via le réseau (mélange de postes Ubuntu et Windows). Malheureusement, en centralisant l’information, on crée de nouvelles contraintes:

  1. Les données doivent être protégées contre la perte (Crash de HDD par exemple)
  2. Elles doivent être accessibles en permanence (FailOver requis !)

Au vus de ces contraintes, je me suis tourné vers un architecture à redondance complète : 2 machines avec réplication synchrone et gestion de FailOver, le tout sous Ubuntu Server. C’est la raison pour laquelle j’ai utilisé Samba (Serveur de fichiers), DRBD (synchronisation des données entre serveurs) et Heartbeat (FailOver logiciel via IP flottante).

Tech&Dev